The Language Room, Translation & Interpretation, Edinburgh, Scotland, London, UK

Le drapeau tricolore est simple, mais pourquoi ces trois bandes ? Pourquoi ce fameux bleu-blanc-rouge ? Voici un bref résumé de l’histoire du drapeau français.

Avant que la Révolution française n’apporte l’actuel drapeau, le drapeau royal français était blanc avec un motif de fleur de lys.

La milice de Paris portait les couleurs de Paris (bleu et rouge) sur une cocarde, sorte de ruban circulaire, et c’est le rôle important qu’elle a joué pendant la prise de la Bastille qui a rendu populaire ces deux couleurs.

Comme l’évoque Lafayette, on dit que le blanc a été inséré entre le bleu et le rouge pour représenter l’ancienne couleur de la France… Ce qui a donné naissance au drapeau tricolore.

Cette combinaison n’était utilisée à l’origine que sur la cocarde et n’a été transposée au drapeau qu’en 1790. Celui-ci a tout d’abord été rouge-blanc-bleu avant d’être « inversé », en 1794, par Jean-Louis David pour donner la configuration que nous connaissons aujourd’hui.

Pour conclure cette brève histoire du drapeau français, ses dernières évolutions…

Les couleurs actuelles du drapeau ont été adoptées par Valéry Giscard d’Estaing et sont légèrement plus claires que celles du drapeau original. En RGB, les couleurs sont : Bleu (0, 85, 164), Blanc (255, 255, 255) et Rouge (239, 65, 53). Ce drapeau est au format 2:3 : sa hauteur est égale à un tiers de sa longueur et les trois bandes sont rigoureusement de la même largeur, excepté dans la marine. Les drapeaux utilisés dans la marine sont aux proportions adoptées à l’origine par Napoléon I : du bleu au rouge : 30/33/37, puisque lorsque le drapeau flotte au vent, les bandes de l’extérieur semblent plus minces que celle située près du mât.

On rattache parfois le bleu-blanc-rouge à la devise de la révolution : liberté pour le bleu, égalité pour le blanc et fraternité pour le rouge.

La prochaine fois que vous verrez un drapeau français, vous saurez que ces trois bandes toutes simples sont héritées de la Révolution et de la lutte, et qu’elles représentent un moment important de l’Histoire de France.